by

Jeu 2013 Metro : Last Light

Développé par 4A Games et KOCH Media, le jeu Metro: Last Light est sorti en France le 17 Mai 2013. Ce jeu a comme thème post-apocalyptique dans un monde futur. Il peut se jouer en solo, mais également en mode multijoueur. Le but de Metro: Last Light est de faire vivre des survivants dans un métro à Moscou, et qu’ils luttent contre les mutants. L’acteur principal, Artyom, a alors des missions très importantes : lutter contre la guerre et la réconciliation de la population.

Description de Metro: Last Light

Dans l’histoire originale de Metro: Last Light, on découvre le principal héros qui est Artyom. Tout au long de son long périple, il va découvrir plusieurs pays et environnements. Entre couloirs sombres et les stations pleins à craqués, la majorité de son périple s’effectue dans un monde souterrain. Toutefois, même en souterrain, chaque coin a sa propre atmosphère et ses propres décors qui les caractérisent. Cette ambiance très originale fait le charme de Metro: Last Light. La mise en scène et le graphisme de ce jeu reflète un très grand art. L’environnement hostile dépourvu de population apparente est vraiment mise en valeur. Certes, il manque l’environnement verdâtre, mais cela est remplacé par les jeux de lumière qui mettent en valeur le climat froid des souterrains. L’univers dégagé par le jeu est très riche.

Configurations de Metro: Last Light

Différentes configurations sont à faire pour le meilleur déroulement du jeu. Il vous est donc nécessaire de prendre les initiatives adéquates.

La configuration minimale doit se faire pour les Windows XP, Vista, 7 ou 8, dont la RAM est de 2 Go et que les cartes graphiques doivent être DirectX 9, Shader Model 3, NVIDIA GTS 250/ AMD HD Radeon 4000 series.

La configuration recommandée est pour les Windows Vista, 7 ou 8, dont le RAM est de 4 Go, avec carte graphique NVIDIA GTX 580 / 660 Ti ou AMD HD 7870.

En enfin, la configuration optimale est pour les Windows Vista, 7 ou 8, RAM 8 Go et carte graphique : NVIDIA GTX 690 / NVIDIA Titan.

Dur travail des développeurs

Les développeurs du jeu Metro: Last Light ont travaillé d’arrache-pieds pour pouvoir pondre un jeu aussi époustouflant. Le cadre de travail dans lequel ils travaillent ne se ressemble pas à celui en Europe ou en Amérique, car leur studio se trouve en Ukraine. Les rues en Ukraine sont sources d’inspiration pour les développeurs, car elles reflètent un air de post-apocalyptique. C’est à la fois une bonne chose pour productivité, mais cela reflète également une mauvaise image des rues de l’Ukraine. Le studio où ils travaillent n’est pas également très optimal. Toutefois, c’est la qualité du travail final qui compte.

Disponible sous Linux

Actuellement, les joueurs seront plus que ravis, car le jeu est désormais disponible sous ce mode. Toutefois, des problèmes de compatibilité avec certaines cartes graphiques limitent l’utilisation du jeu. Mais en même temps, le jeu sera également disponible sur les Steam Machines.

metro-last-light-presentation

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.