by

J’ai testé les Sims 4

Les Sims 4 sorti le mois de septembre 2014 est disponible seulement pour Windows et Mac OS. Ce quatrième épisode du jeu grand public suit la même voie que les opus précédents. Les multiples extensions du jeu sont payantes. Pour rappel, le troisième volet a proposé pas moins de onze extensions. Ce qui lui fait figurer parmi les jeux qui battent le record dans le nombre des extensions à acheter. Un choix qui pourrait influer sur la vente de la saga développée et éditée par Electronic arts, que vous pouvez visiter ici.

Test du jeu les Sims 4

Quelques nouveautés telles que le système d’émotions caractérisent ce nouvel épisode mais de nombreuses fonctionnalités sont également disparues dans la série. Des ajouts qui feront d’ailleurs l’objet d’extensions plus tard. Ce manque ne sera pas ressenti par un joueur qui prend en main le jeu pour la première fois. Mais ceux qui y sont habitués remarqueront cette différence. En tout cas, les Sims 4 propose toujours les meilleurs outils de construction et les animations de ses personnages sont bien abouties. L’outil en question est plus simple d’utilisation et plus accessible. Ainsi, pour faire la modification de la taille des parties du corps, il suffit simplement de cliquer en déplaçant la souris. Les curseurs ne servent plus dans ce principe. Il en est de même si on veut rendre plus épais les cous ou faire un décolleté plus vertigineux, on suit la même étape de cliquer/déplacer. La modélisation d’un personnage est ainsi facile et rapide. On peut également changer la démarche par défaut des personnages à travers 8 choix. On peut leur donner une allure prétentieuse, décalée, virile, féminine etc. Côté visuel, la patte graphique de Sims 4 est dans l’ensemble réussie avec un aspect cartoon convenable et assez élégant qui plaît aux yeux. Mais le petit bémol, on ne peut pas choisir la couleur des vêtements.

les-sims-4-test

Concernant l’outil de construction des maisons, les flèches interactives permettent le redimensionnement rapide d’un bâtiment. L’on peut également recourir à la galerie (l’outil permettant de partager ses créations à la communauté), pour télécharger les créations des autres joueurs. Cependant, les deux villes Oasis Springs et Willow Creek n’offrent que peu de place pour la construction de maisons. Les contenus téléchargeables payants offrent plus de choix sur le terrain et l’environnement (piscines, sous-sol, compacteurs d’ordures, resto, cimetières, extra-terrestres etc). Pour en revenir à la galerie, si on veut mettre ensemble des personnalités célèbres, il suffit de taper leurs noms dans la galerie et on y met les personnages s’ils existent. Cette interface de jeu est ainsi d’une simplicité plus poussée. Mais le point le plus intéressant de ce Sims 4, c’est le système d’émotions. Dorénavant, le joueur connaît l’état d’esprit des personnages, ses émotions négatives ou positives ainsi que les effets de ces émotions. Il lui est possible de faire disparaître un état. Par ailleurs, les personnages peuvent désormais faire plusieurs actions en même temps. Ils peuvent par exemple converser entre eux tout en regardant la télé. Bref, les Sims 4 est un jeu intéressant pour les non-initiés. Mais ceux qui en ont l’habitude trouvent qu’il manque une multitude d’accessoires. Ceux-ci pourraient être trouvés dans les kits optionnels payants.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.